Un autre regard sur l’environnement

En mai 2013, ADF  a organisé à Berkane un atelier bande-dessinée autour de la problématique des sacs plastiques. Un groupe de 17 jeunes Berkanais a eu l’occasion de regarder d’un œil nouveau la situation environnementale dans leur ville.

1ère séance : contextualisation

Emmanuelle Pannetier, Chargée de sensibilisation à la protection de l’environnement pour ADF, et Elise Vanweydeveldt, Chargée de communication, se sont rendues au Collège Ibn Rochd pour rencontrer le groupe des artistes en herbe. Face à elles : près de 20 enfants, âgés de 5 à 13 ans, à l’imagination débordante.

Après avoir présenté les activités de l’Association du Docteur Fatiha et ses objectifs, le débat était ouvert. Les jeunes ont ainsi pu découvrir la composition des sacs plastiques et leur durée de dégradation dans le sol. Certains ont appris que les sacs plastiques étaient nocifs pour la santé et l’environnement, alors qu’ils en utilisent plusieurs par jour. Les questions ont fusé sur les gestes à mettre en place pour limiter cette pollution. Et tous ont adoré les accessoires de mode réalisés par les artisanes d’ADF à partir de sacs plastiques.

Banderole sacs

2ème séance : la rencontre avec le dessin

C’est Jean-Michel Vanweydeveldt, graphiste et dessinateur du Nord de la France, qui a animé cet atelier. C’est un pro de l’exercice : il compte à son tableau de chasse de nombreuses écoles et centres de loisirs de la région Nord-Pas de Calais, ainsi que des structures spécialisées. Pour lui, le Maroc, c’était une première.

La magie a fonctionné dès les premières minutes. Les enfants ont commencé par imaginer ensemble un scénario. Si le thème leur a été imposé (la pollution plastique), ils n’ont pas manqué d’idées pour l’adapter à leur manière.

1 - 1ère séance dessins préparatoires scénario (26)

L’idée : un monstre de plastique s’en prend à Berkane, cette chère Capitale de la Clémentine ! Ils ont souhaité faire intervenir l’équipe d’ADF, à leurs côtés.

Les premiers dessins préparatoires ont également été faits durant cette séance de 2h30. Comment dessiner un monstre de sacs plastiques ? Et Berkane ? Tous, avec leur propre style, ont pu mettre en scène leurs idées.

3ème séance : technique et travail intensif

Le dessinateur avait retravaillé de son côté : il s’agissait de mettre le scénario en page, à partir des dessins préparatoires réalisés à la séance précédente. Il est donc arrivé avec deux planches de BD, en croquis. Aux enfants de faire les dessins finaux.

Après avoir travaillé au crayon gris, il convient de tracer les contours au feutre noir fin. Les bulles n’ont pas été remplies, afin de pouvoir faire une version française et une en arabe, par ordinateur.

3 - 2ème séance dessins finaux et contours (15)

4ème séance : de la couleur pour les sacs plastiques

5 - colorisation (7)

La dernière séance s’est déroulée sans le dessinateur, qui était retourné à sa grisaille française. Les jeunes étaient alors chargés de coloriser leurs dessins par ordinateur. Pas facile de s’en tenir aux mêmes couleurs sur les 4 différents morceaux de la BD.

En tout, c’est près de 10h de travail qui ont été nécessaires pour réaliser ces 2 planches de BD. Mais le résultat est au rendez-vous, voyez vous-même.

Merci à tous pour cette rencontre particulière !

3 - 2ème séance dessins finaux et contours

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

La Journée de la Terre à Berkane

A l’occasion de la Journée de la Terre, le 22 avril, quelques enfants des éco-familles d’ADF ont participé à une matinée ludique de sensibilisation à la protection de l’environnement. 

C’est un petit groupe qui s’est présenté le samedi 20 avril au siège de l’Association de Protection des Cigognes Blanches (APROCIB), à Berkane. M. Chemlali, Président de cette association, a accueilli les enfants pour leur faire visiter son éco-musée, véritable grotte d’Ali Baba de la biodiversité.

DSC03994

La ville de Berkane manque cruellement d’espaces culturels : pour ces enfants, cette sortie organisée par ADF était l’occasion de découvrir des espèces animales comme certains poissons ou oiseaux… ou encore de voir de près un crocodile empaillé !

La visite du musée a été suivie d’une discussion intense sur la nature et la biodiversité. Les enfants ont donc pu mieux comprendre les liens qui relient toutes les espèces entre elles et la nécessité de protéger la nature.

Après une pause-collation, c’est un quizz environnemental qui a été proposé aux enfants. Au final, ils ont été très contents de cette matinée plutôt inhabituelle pour de jeunes berkanais.

ADF et APROCIB prévoient déjà de nouvelles coopérations autour d’autres thématiques, comme la protection des cigognes, sujet de prédilection de M. Chemlali, et question fondamentale dans l’Oriental, où la population de ces grands oiseaux blancs est en régression constante.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Des cigognes et des enfants

Ce week-end, pour fêter la Journée mondiale des Oiseaux migrateurs, ADF a invité des enfants de tous âges à observer les cigognes blanches de Berkane.

Observation des cigognes

Un groupe important de cigognes a en effet élu domicile en plein cœur de la ville pour y faire ses nids, et élever ses petits.  L’association APROCIB, présidée par M. Chemlali a organisé cette visite en partenariat avec ADF. 5 enfants des éco-familles d’ADF avaient répondu présent. 7 enfants de passage ont rejoint notre petit groupe, encore grossi par des adultes intéressés par nos discussions. Munis de jumelles, ils ont pu observer les vas-et-viens des cigognes occupées à nourrir leurs petits. Et il y a du travail : les cigogneaux restent environ 2 mois au nid avant de s’envoler, et ont besoin de l’équivalent de 5 000 souris chacun pour bien grandir !

Cigogne

 

Grâce à sa position géographique privilégiée, le Maroc est doté de deux populations de la cigogne blanche :

  1. Une population hivernante venant d’Europe via le détroit de Gibraltar
  2. Une population nicheuse proprement africaine, dont l’évolution à l’échelle nationale est alarmante

Il est de plus en plus primordial de protéger les espaces choisis par ces oiseaux pour faire étape au cours de leur migration. Leur survie dépend de la disponibilité de ces espaces naturels, qui leur fournissent alimentation, repos et nidification. Ils constituent des sites clés le long des itinéraires de migration, leur permettant de parcourir d’énormes distances, qui se chiffrent parfois en milliers de kilomètres.

L’Homme et ses activités endommagent de plus en plus ce genre de site, directement ou indirectement. Si un espace-étape est endommagé, c’est toute la chaîne de la migration qui est remise en cause. Le risque est de voir diminuer drastiquement le nombre d’oiseaux parvenant à survivre à leur long voyage. 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Dar al Amal, centre urbain pour les jeunes et le développement durable à Berkane

L’Association du Docteur Fatiha a commencé ses activités en 2008. Après seulement 5 années d’activité, ADF passe à la vitesse supérieure. Le projet : construire un grand centre urbain, dédié à l’économie sociale et verte.

Logo-Fondation-Legallais

La Fondation Legallais a décidé de soutenir ce projet, et financera la 1ère phase décisive : l’étude de faisabilité et la réalisation des plans. Avec ce premier soutien, le projet peut enfin être lancé !

Nommé “Dar al Amal”, ou Maison de l’Espoir, le centre participera activement à la création d’emplois verts et à la diffusion d’une culture écologique et solidaire.

Le contexte

Le Maroc, et la région de l’Oriental en particulier, font face à un problème d’emploi. Les jeunes ont des difficultés à trouver du travail, même avec des diplômes. Pourtant, beaucoup de choses sont à faire ici. La situation environnementale est alarmante. Les jeunes manquent de connaissance sur cette problématique, d’où nos nombreuses actions de sensibilisation depuis plusieurs années dans les écoles de la région. Dar al Amal renforcerait considérablement l’impact de nos actions.

Notre solution

 Tous les jeunes devraient pouvoir être acteurs du changement. Il leur manque un accompagnement pour qu’ils puissent mener à bien leurs projets. ADF souhaite renforcer les capacités des jeunes désireux d’agir, notamment ceux de milieux défavorisés.

Le centre permettra de créer des emplois directs (construction, personnel du centre) et indirects (jeunes porteurs de projet, femmes bénéficiaires des activités génératrices de revenus.

La construction

A Eau

Dar al Amal sera construit sur une ancienne décharge, située au coeur du quartier “Douar el Mika” (le quartier des sacs plastiques).

Cet édifice sera un modèle d’architecture respectueuse de l’environnement, dans sa construction mais aussi dans son exploitation : économie énergétique et énergies renouvelables, gestion de l’eau…

L’architecture et les matériaux de la région de Berkane seront associés à des méthodes de construction durable et innovantes, et aux standards internationaux en matière d’éco-design. Les matériaux recyclés seront utilisés autant que possible dans l’architecture, le design, et l’aménagement intérieur.

L’utilisation de ressources parfois considérées comme des “déchets” pourra ouvrir la voie à une nouvelle façon de construire, plus verte et adaptée à un développement durable.

Nous voulons impliquer les jeunes et les artisans locaux dans la construction du centre, afin qu’ils maîtrisent de nouveaux savoir-faire durables et puissent les reproduire.

La composition du centre

Ce bâtiment sera divisé en plusieurs secteurs qui seront consacrés à des activités spécifiques :

•les rencontres entre populations impliquées;
•le soutien de projets de jeunes entrepreneurs;
•les événements culturels sur la thématique environnementale;
•la recherche de bonnes pratiques environnementales;
•la formation à des activités génératrices de revenus basées sur le recyclage;
•les loisirs familiaux écologiques…

Plan Dar al Amal

1. Nos bureaux et un incubateur

pour accueillir de jeunes entrepreneurs marocains agissant dans le domaine du développement durable et de l’économie sociale et solidaire

2. Centre communautaire, véritable laboratoire d’idées vertes

Il offrira des espaces de travail, une bibliothèque dédiée à l’environnement, un accès internet. ADF y mènera des activités de recherche pour développer de nouvelles activités génératrices de revenu (à destination de femmes rurales en situation précaire) et apporter des alternatives écologiques à des problèmes de la région, comme les sacs plastiques. ADF organisera également des événements pour éveiller la conscience écologique des jeunes générations (ateliers recyclage, débats, projections, etc).

3. Café biologique

qui servira également d’espace de vente pour nos produits artisanaux

4. Studios éco-tourisme

pour promouvoir l’éco-tourisme dans la région et accueillir les visiteurs réguliers de nos projets (designers), ou des artistes

5. Garderie publique

6. Parc et jardin pédagogique

7. Administration

8. Logement pour le personnel

Dar Al Amal deviendra rapidement un lieu incontournable de la vie associative et de l’économie sociale et verte à Berkane et dans toute la région de l’Oriental.

 Il sera aussi un lieu où naît une vision alternative du loisir et de la protection de l’environnement.

Pour poser la première pierre, nous avons besoin de vous !

Pour aider ADF à financer la construction de Dar al Amal, nous avons besoin de chacun d’entre vous. Pour donner aux jeunes de Berkane une chance de s’investir pour leur ville et leur communauté. Pour soutenir le travail des femmes et leur émancipation. Pour apporter une réponse globale aux problèmes environnementaux de la région, notamment la prolifération des déchets polluants. Pour donner l’envie de construire autrement, plus efficacement et plus respectueusement de la nature. Pour apporter l’espoir, dans une ville qui s’endort sur sa misère.

logo GirltankPour donner 25$ ou 1.000, connectez-vous à Girltank http://girltank.org/crowdfunding/campaigns/an-awesome-way-to-re-take-a-polluted-city-in-morocco/

Vous ne pouvez pas? Soutenez notre projet en partageant l’information.

Au nom de tous ces jeunes et ces femmes de l’Oriental marocain, qui ont besoin d’une porte ouverte, MERCI !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Jetez un oeil à notre nouveau projet !

Faiza Hajji et l’Association du Docteur Fatiha lancent un nouveau projet pour étendre leur impact sur la région de l’Oriental au Maroc.

Et si on vous disait qu’il était possible d’allier agriculture bio, entreprenariat social et vert, éco-tourisme, et sensibilisation à la protection de l’environnement? Vous soutiendriez le projet, non?

Alors allez voir cette petite vidéo de présentation, et lancez-vous !

FAIRE UN DON

Capture vidéo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Des oliviers pour la cour de récré

Le 21 mars 2013, à l’occasion de Journée Mondiale de la forêt, l’Association du Docteur Fatiha s’est rendue à Chouihiya pour une campagne de plantation d’arbres

A Chouihiya, la cour de récréation est plutôt désertique. Les enfants ne disposent que de très peu d’ombre. ADF a sauté sur l’occasion qu’offrait la Journée Mondiale de la forêt pour se saisir du problème.

18 oliviers ont été plantés dans la cour, avec l’aide des enfants

Une quarantaine d’enfants de l’école de Chouihiya ont participé à l’opération. Après avoir écouté les consignes de plantation d’un jeune arbre, ils se sont répartis par petits groupes pour s’occuper du leur. Une fois planté, il fallait encore l’arroser et le protéger grâce à un petit cordon de pierres.

Apprendre aux enfants à comprendre et prendre soin des arbres

C’est dans le cadre de ses actions de sensibilisation des jeunes générations à la protection de l‘environnement, que cette action a eu lieu. Chaque mois, ADF se rend dans 6 écoles de Berkane et de Chouihiya afin d’approfondir certaines questions-clés sur l’environnement. Le mois dernier, il s’agissait du recyclage. Cette fois-ci, Emmanuelle Pannetier, Chargée du projet pour ADF, et Sabah Ouali, Coordinatrice locale, ont abordé le sujet de la forêt. A quoi servent les arbres ? De quoi sont-ils constitués et comment fonctionnent-ils ? Le mot d’ordre de notre intervention : mieux comprendre pour mieux protéger.

Dans la classe

Des propriétés étonnantes

Les forêts ne sont pas surnommées « poumons de la planète » sans raison : un arbre moyen suffit à fournir l’oxygène d’un homme durant toute sa vie. Sachant qu’il faut à chacun 2 100 litres d’oxygène par jour, le lien de dépendance entre hommes et arbres est vite tissé. Par ailleurs, les forêts « abritent 80 % de la biodiversité terrestre et absorbent du CO2 durant toute leur croissance et une partie de leur vie.

La nécessité de protéger les forêts

Notre époque est celle du changement climatique et des gaz à effet de serre. Mais saviez-vous que les émissions de gaz à effet de serre de la déforestation représentent plus que la totalité de celles des transports dans le monde ?

L’Association du Docteur Fatiha souhaite remercier les instituteurs et le directeur de l’école de Chouihiya pour leur aide dans l’organisation de cette opération, ainsi que la pépinière el Wafae, de Zaio, qui a fait don des jeunes oliviers.

Pour plus d’informations :

elise.vanwey@adf-global.org

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Les élèves de Berkane sur la route des éco-gestes

ADF a très à cœur d’impliquer les jeunes générations dans la protection de leur environnement. En tant qu’adultes et acteurs de demain, il est essentiel qu’ils apprennent les impacts de l’Homme sur la nature et comment mieux la protéger.

C’est pour cela que l’Association du Docteur Fatiha a initié des partenariats avec les écoles de la ville de Berkane, et une école de la ville de Chouihiya.

Emmanuelle Pannetier, Directrice administrative et financière et chargée des projets de la sensibilisation à la protection de l’environnement pour ADF Maroc, et Sabah Ouali, coordinatrice locale, ont rencontré près de 700 enfants ce mois-ci pour des échanges d’au moins 1h30. Au programme : approfondir les risques liés à la pollution de l’environnement, et détailler les gestes simples à mettre en place pour le préserver.

Ces interventions se sont toutes bien passées : les élèves sont toujours très curieux et souhaitent en apprendre plus sur les enjeux de la protection de l’environnement. Ils seront conviés à d’autres ateliers par l’équipe d’ADF au cours des prochains mois. La prochaine rencontre est prévue fin mars pour un atelier recyclage. En effet, rien n’est plus important que d’impliquer les enfants dans leur apprentissage, afin qu’ils se rendent comptent par eux-mêmes de l’impact de leurs gestes sur leur quotidien.

Voici une petite citation illustrant notre démarche : “Dis-moi et j’oublie. Enseigne-moi et je me souviens. Implique-moi et j’apprends.” Benjamin Franklin

En savoir plus : ADF organise également des campagnes de nettoyage dans les écoles de Berkane. Voir l’article.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

L’Association du Docteur Fatiha organise une campagne de nettoyage de la nature à l’école Ibn Zaydoun

C’est avec un programme enrichi que l’Association du Docteur Fatiha lance sa nouvelle saison de sensibilisation à la protection de l’environnement dans les écoles de Berkane. Et cela passe parfois par le jeu ! Ils seront 46 élèves mardi 18 décembre à participer avec les équipes d’ADF à une campagne de nettoyage des déchets.

Après une présentation de ses actions aux enfants et aux parents présents, l’équipe de l’association et les élèves iront, équipés de sacs poubelle, de gants et de tee-shirts de protection, s’attaquer aux déchets qui polluent leur école.

Le quartier de Douar el Mika, jonché de sacs plastiques

Chaque mois, les représentants d’ADF se rendront dans plusieurs écoles de la ville pour sensibiliser les enfants de classe de 5ème (9-10ans) à la protection de leur environnement, aux enjeux du recyclage etc.

L’objectif est de leur faire prendre conscience que leurs gestes ont un impact sur leur qualité de vie. A Berkane, et notamment dans le quartier de « Douar el mika », le problème de la gestion des déchets est très sensible.

Ces actions s’inscrivent dans un objectif bien plus large, qui vise à favoriser des politiques de développement durable au Maroc en particulier, à soutenir le travail des femmes en milieu rural et à améliorer leurs conditions de vie.

Elèves nettoyant leur école

L’Association du Docteur Fatiha agit en effet depuis 2008 dans la commune de Berkane notamment, pour :

Si vous souhaitez participer à cette journée de sensibilisation, ou obtenir des informations sur l’association, n’hésitez pas à venir à notre rencontre mardi prochain, à l’école Ibn Zaydoun, de 14h à 17h.

Pour plus d’informations, contactez Emmanuelle Pannetier, chargée de ce projet chez ADF.

emmanuelle.pannetier@adf-global.org

Tél : +212 5 36 23 17 40

GSM : +212 6 15 66 99 52

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather