ADF à la télé !

2M interview colonie de Tafoghalt

Ce matin, l’Association du Docteur Fatiha a rencontré la chaîne nationale marocaine 2M, à l’occasion d’une nouvelle campagne de sensibilisation à la protection de l’environnement, auprès des jeunes de l’Oriental.

Vous verrez bientôt chez vous un reportage sur nos activités avec la colonie de Tafoghalt ! Dès que possible nous vous donnerons la date exacte de la diffusion. [Le reportage a été diffusé dimanche 18 août au journal du soir sur 2M]

Deux journées d’actions ont été programmées avec la colonie Tafoghalt au cours desquelles l’équipe d’ADF abordera la question des déchets.

Ce matin, après une présentation de nos actions, les enfants et les jeunes (91 au total !) se sont équipés de tee-shirts et de gants pour nettoyer le bois voisin. 1 200 litres de déchets ont ainsi été collectés dans la nature.

a groupe

a enfant Tafoghalt

91 enfants âgés de 8 à 15 ans ont participé à nos activités des 16 et 17 août 2013

Les familles de la petite ville et de Berkane s’y rendent souvent pour y pique-niquer. Ont donc été ramassés en masse : des boîtes de thon, des sacs de lait, des bouteilles en plastique, mais aussi des couches, des chaussures, des couvertures, et bien évidemment, des sacs plastiques !

a deux jeunes

ADF déborde d’idées ingénieuses pour réemployer bon nombre de ces déchets. Au delà de notre activité principale, qui consiste à transformer les sacs plastiques usagés en accessoires de mode (www.ifassen.com), nous transformons les bouteilles en plastique en jolis pots à crayon, ou des briques de jus en porte-monnaies.

Dès demain, ces jeunes originaires d’Oujda pourront fabriquer leur porte-monnaie. Une belle façon de regarder ces “déchets” d’un regard neuf.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Votre avis sur nos accessoires IFASSEN

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, l’Association du Docteur Fatiha a ouvert sa boutique en ligne il y a quelques mois. L’année 2013 avance, et nous souhaitons développer de nouveaux produits. Le moment est donc venu pour l’équipe de faire un point sur ceux que nous vous proposons sur notre site www.ifassen.com.

Les meilleurs avis seront les vôtres. Ce sondage ne vous prendra pas plus de 5 minutes et nous fournira une aide précieuse pour développer des accessoires qui vous ressemblent.

CLIQUEZ ICI POUR REPONDRE AU SONDAGE

D’avance, merci et à bientôt sur nos réseaux ! 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Un fonds de financement pour la scolarisation des enfants des artisanes

ADF est fier de vous annoncer la création d’un fonds de financement pour la scolarisation des enfants des artisanes de ses projets.

Grâce à la mobilisation d’un Marocain de l’étranger qui ne souhaite pas être cité, l’association est en mesure de couvrir les frais liés à la scolarisation de leurs enfants. Pour la rentrée 2013, ce sont plus de 10 enfants, dont 7 filles, qui bénéficieront de la prise en charge intégrale des frais administratifs liés à leur scolarisation, de l’achat des fournitures et des tenues vestimentaires nécessaires. Des frais ophtalmologiques ont également été couverts pour permettre à Amina Tarifit, 9 ans, de suivre les cours dans les meilleures conditions.

Dons de fournitures

Cette action s’inscrit dans la démarche de soutien à la scolarisation dans laquelle ADF est engagée depuis plusieurs années. Récemment, grâce aux dons d’imprimeurs et de vendeurs de fournitures, ADF a pu distribuer cahiers et stylos aux élèves de l’école de Chouihiya qui en avaient besoin.

Merci à vous, sans qui ces actions ne seraient pas possibles !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Un autre regard sur l’environnement

En mai 2013, ADF  a organisé à Berkane un atelier bande-dessinée autour de la problématique des sacs plastiques. Un groupe de 17 jeunes Berkanais a eu l’occasion de regarder d’un œil nouveau la situation environnementale dans leur ville.

1ère séance : contextualisation

Emmanuelle Pannetier, Chargée de sensibilisation à la protection de l’environnement pour ADF, et Elise Vanweydeveldt, Chargée de communication, se sont rendues au Collège Ibn Rochd pour rencontrer le groupe des artistes en herbe. Face à elles : près de 20 enfants, âgés de 5 à 13 ans, à l’imagination débordante.

Après avoir présenté les activités de l’Association du Docteur Fatiha et ses objectifs, le débat était ouvert. Les jeunes ont ainsi pu découvrir la composition des sacs plastiques et leur durée de dégradation dans le sol. Certains ont appris que les sacs plastiques étaient nocifs pour la santé et l’environnement, alors qu’ils en utilisent plusieurs par jour. Les questions ont fusé sur les gestes à mettre en place pour limiter cette pollution. Et tous ont adoré les accessoires de mode réalisés par les artisanes d’ADF à partir de sacs plastiques.

Banderole sacs

2ème séance : la rencontre avec le dessin

C’est Jean-Michel Vanweydeveldt, graphiste et dessinateur du Nord de la France, qui a animé cet atelier. C’est un pro de l’exercice : il compte à son tableau de chasse de nombreuses écoles et centres de loisirs de la région Nord-Pas de Calais, ainsi que des structures spécialisées. Pour lui, le Maroc, c’était une première.

La magie a fonctionné dès les premières minutes. Les enfants ont commencé par imaginer ensemble un scénario. Si le thème leur a été imposé (la pollution plastique), ils n’ont pas manqué d’idées pour l’adapter à leur manière.

1 - 1ère séance dessins préparatoires scénario (26)

L’idée : un monstre de plastique s’en prend à Berkane, cette chère Capitale de la Clémentine ! Ils ont souhaité faire intervenir l’équipe d’ADF, à leurs côtés.

Les premiers dessins préparatoires ont également été faits durant cette séance de 2h30. Comment dessiner un monstre de sacs plastiques ? Et Berkane ? Tous, avec leur propre style, ont pu mettre en scène leurs idées.

3ème séance : technique et travail intensif

Le dessinateur avait retravaillé de son côté : il s’agissait de mettre le scénario en page, à partir des dessins préparatoires réalisés à la séance précédente. Il est donc arrivé avec deux planches de BD, en croquis. Aux enfants de faire les dessins finaux.

Après avoir travaillé au crayon gris, il convient de tracer les contours au feutre noir fin. Les bulles n’ont pas été remplies, afin de pouvoir faire une version française et une en arabe, par ordinateur.

3 - 2ème séance dessins finaux et contours (15)

4ème séance : de la couleur pour les sacs plastiques

5 - colorisation (7)

La dernière séance s’est déroulée sans le dessinateur, qui était retourné à sa grisaille française. Les jeunes étaient alors chargés de coloriser leurs dessins par ordinateur. Pas facile de s’en tenir aux mêmes couleurs sur les 4 différents morceaux de la BD.

En tout, c’est près de 10h de travail qui ont été nécessaires pour réaliser ces 2 planches de BD. Mais le résultat est au rendez-vous, voyez vous-même.

Merci à tous pour cette rencontre particulière !

3 - 2ème séance dessins finaux et contours

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

5 000€ pour qu’ADF transforme le quartier des sacs plastiques en un quartier de rêve

Film de présentation – Dar al AmalVideo Dar al Amal

Ne me dites pas qu’une femme seule ne peut pas changer le monde. Si j’avais pensé cela, effectivement, rien n’aurait changé.” Faiza Hajji, Créatrice d’ADF

Voilà les mots de Faiza Hajji, la force motrice derrière l’Association du Docteur Fatiha (ADF). Faiza a créé ADF en 2008 pour permettre un développement durable de sa région d’origine, tout en renforçant l’autonomie des femmes.

Aujourd’hui, plus de 60 femmes de milieu rural reçoivent des revenus réguliers grâce aux programmes d’ADF; plus de 1 000 enfants et jeunes ont pu rencontrer les équipes d’ADF et ont été sensibilisés à la protection de l’environnement. Cela a permis à ADF de collecter et réutiliser plus de 25 000 sacs plastiques depuis sa création.

Pour Faiza, c’est juste un début. Ce qui attend ADF désormais, c’est quelque chose qui n’a jamais été fait au Maroc: transformer une zone défavorisée – comme à Berkane, “Douar el Mika”, le “quartier des sacs plastiques” – en un centre innovant multi-fonctionnel, dédié à stimuler l’économie verte. Le projet s’intitule “Dar al Amal”, la “Maison de l’Espoir” en arabe et en phase de devenir une lueur d’espoir pour tous les quartiers où les populations sentent leur panel d’options limité.

“Douar el Mika est l’un des quartiers les plus pauvres de Berkane. Il est rempli de jeunes en colère d’être nés là où leurs choix de vie pour le futur sont limités. Ils ont cette énergie particulière qui façonne les entrepreneurs les plus déterminés. Nous avons juste besoin de leur donner leur chance.”

[Voir le plan de Dar al Amal]

Dar al Amal permettra de :

  • Créer des emplois verts dans une région où le taux de chômage peut atteindre 19,6%

  • Accueillir et former de jeunes entrepreneurs marocains, porteurs de projets environnementaux ou sociaux, à travers son incubateur

  • Mener des activités de recherche, pour identifier des bonnes pratiques environnementales et lancer de nouvelles initiatives répondant aux enjeux écologiques de la région

  • Apporter un accès gratuit à la culture à des populations défavorisées, grâce à une bibliothèque et un centre communautaire, où seront organisés des événements culturels gratuits

  • Offrir un lieu de loisirs et de travail sain pour les populations locales

  • Renforcer l’autonomisation des femmes via des formations professionnelles et des cours d’alphabétisation

  • Développer et piloter de nouvelles activités génératrices de revenus, basées sur le recyclage, pour les femmes rurales en situation précaire

  • Devenir le modèle d’une architecture verte, intelligente, traditionnelle et accessible

Pourquoi nous avons besoin de 5 000€?

Après avoir obtenu un premier financement par la Fondation Legallais, ADF a pu lancer l’étude de faisabilité avec la très primée Aziza Chaouni, architecte maroco-canadienne, qui s’est spécialisée dans les constructions vertes et durables.

ADF souhaite désormais financer les recherches d’un bureau d’études, portant sur les différents matériaux de construction possibles pour notre centre. Notre but n’est en effet pas seulement de construire le premier centre dédié à l’environnement et aux emplois verts, mais aussi d’édifier un bâtiment-modèle en matière de construction responsable. Avec votre aide, nous pourrons mener à bien ces études, qui nous montreront quels matériaux issus du recyclage ou du patrimoine local sont les plus efficaces et les moins chers pour construire un bâtiment écologique et énergiquement passif.

Une femme a changé sa communauté. Imaginez-vous ce qu’une foule de gens peut faire? 

ADF dédie son projet et travaille sans relâche pour tous ces jeunes dynamiques qui ne parviennent pas à trouver un emploi et qui veulent se construire un meilleur futur; pour tous ces jeunes défavorisés qui ont de l’ambition et de l’idée mais aucun moyen pour envisager un avenir différent de celui de leurs parents; pour chaque homme, chaque femme qui souhaite contribuer à améliorer sa vie et celle de sa communauté, et son environnement; nous sommes unis et prêts à créer ce changement avec vous.

Aidez-nous à poser les premières pierres de cette Maison de l’Espoir, qui donnera aux jeunes la chance d’explorer leurs rêves et leur potentiel, briser le cycle intergénérationnel de la pauvreté, et favoriser l’économie verte au Maroc. Avec votre soutien, nous savons que nous pouvons transformer le quartier des sacs plastiques en un quartier de rêve.

FAITES UN DON SUR GIRLTANK.ORG

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

La Journée de la Terre à Berkane

A l’occasion de la Journée de la Terre, le 22 avril, quelques enfants des éco-familles d’ADF ont participé à une matinée ludique de sensibilisation à la protection de l’environnement. 

C’est un petit groupe qui s’est présenté le samedi 20 avril au siège de l’Association de Protection des Cigognes Blanches (APROCIB), à Berkane. M. Chemlali, Président de cette association, a accueilli les enfants pour leur faire visiter son éco-musée, véritable grotte d’Ali Baba de la biodiversité.

DSC03994

La ville de Berkane manque cruellement d’espaces culturels : pour ces enfants, cette sortie organisée par ADF était l’occasion de découvrir des espèces animales comme certains poissons ou oiseaux… ou encore de voir de près un crocodile empaillé !

La visite du musée a été suivie d’une discussion intense sur la nature et la biodiversité. Les enfants ont donc pu mieux comprendre les liens qui relient toutes les espèces entre elles et la nécessité de protéger la nature.

Après une pause-collation, c’est un quizz environnemental qui a été proposé aux enfants. Au final, ils ont été très contents de cette matinée plutôt inhabituelle pour de jeunes berkanais.

ADF et APROCIB prévoient déjà de nouvelles coopérations autour d’autres thématiques, comme la protection des cigognes, sujet de prédilection de M. Chemlali, et question fondamentale dans l’Oriental, où la population de ces grands oiseaux blancs est en régression constante.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather